Présentation de la commune

En plein cœur du Jardin de la France, le village de SAINT-ROCH est une charmante et paisible oasis campagnarde située à 12 kms de Tours. Elle est reliée à l'agglomération tourangelle par la D36 qui, venant de D959, traverse SAINT-ROCH en son milieu en direction de FONDETTES, SAINT-CYR-SUR-LOIRE et TOURS.

SAINT-ROCH est bordée au nord par la commune de SEMBLANÇAY ; à l'est, l'ancienne Voie Romaine fait limite avec les communes de CHARENTILLY et de FONDETTES. Cette "via publica" était portée sur les cartes routières romaines, en particulier celle appelée Table de Peutinger parvenue jusqu'à nous et dont le premier état remonte au IIIème siècle. La délimitation ouest est assurée par les communes de PERNAY et de LUYNES, tandis qu'au sud on retrouve le voisinage de FONDETTES.

Elle est arrosée par le "Ruisseau de SAINT-ROCH" et par une "Petite Choisille", qui prend sa source sur SAINT-ROCH, au lieudit "La Fosse Mialesse", et va se jeter dans la Choisille près du Moulin Moudoux, sur la commune de SAINT-CYR-SUR-LOIRE.

Placée d'abord sous le vocable de SAINT-REMI et nommée au XIIème siècle CAPELLA S.REMIGII (chapelle ST-REMI) possession de l'abbaye Saint-Julien-de-Tours, l'église et son village constituèrent longtemps une succursale de la paroisse de Vallières (FONDETTES). Le titre de paroisse ne lui fut octroyé qu'au XIVème siècle. C'est au début du XVllème qu'elle se plaça sous la protection de Saint Roch, réputé guérir la peste, dont elle prit le nom. De 1793 à 1794, la 1ère République lui attribua le nom plus révolutionnaire de "LA MONTAGNE".

Un relevé cadastral de 1828 fixe la surface territoriale de la commune à 475 ha. Cette valeur est encore celle cadastrée de nos jours.

La commune de SAINT-ROCH fait partie de la Communauté de communes de Gâtine et Choisilles et, depuis le redécoupage de 2014, du canton de CHATEAU-RENAULT.

------------

Petite histoire de Saint-Roch

 

"... Si proche de l’agglomération tourangelle mais encore si marqué par son appartenance rurale, le village de Saint-Roch s’est transformé en profondeur au cours des dernières décennies. A ce jour, il reste peu d’habitants qui en sont issus. La population nouvelle, venue de tous les horizons, n’a pas la mémoire de son passé. Mais venir vivre à Saint-Roch, c’était aussi prendre sa part de son histoire, marcher sur les pas de toutes ces générations qui ont, souvent dans d’extrêmes difficultés, traversé les siècles du mieux qu’elles ont pu, pour nous léguer aujourd’hui un si joli petit village…"   Lire la suite