C'est une magnifique cérémonie qui a marqué aujourd'hui à Saint-Roch la commémoration du 11 novembre 1918, date à laquelle l'Europe a vu la fin de l'abominable conflit de la 1ère guerre mondiale.

Une quarantaine d'enfants de l'école primaire est venu, aux côtés des représentants des Anciens Combattants, évoquer ces années terribles et témoigner du souhait d'un "plus jamais ça" d'autant plus ardent que l'actualité reste source d'inquiétude. Les "grands" de CM1-CM2 ont lu quelques extraits des lettres de "poilus", bouleversants de souffrance mais aussi d'espérance pour un monde meilleur. Les plus petits ont, après en avoir travaillé le sens en classe, chanté la Marseillaise qui, portée par ces voix enfantines, s'est chargée d'une émotion particulière. 

Après avoir lu le traditionnel message du secrétaire d'Etat des Anciens Combattants, M. DAUM, président de la section locale, a rappelé le rôle important joué par les femmes lors de la guerre 14-18 : "Je pense à mes deux grands-mères…", qui ont, en l'absence des hommes, planté, semé, labouré, récolté, travaillé la terre ou tenu leur place dans les entreprises… Ces femmes qui, pendant quatre longues années, ont été, à elles seules, les chevilles ouvrières du pays, de l'industrie, de l'agriculture et des familles, méritaient bien, en effet, un hommage particulier.

(cliquez ici pour voir toutes les photos)

 

 

 

 

 

 

 

Le souvenir du 11 novembre 1918 à travers les générations