11 novembre : la Nation se souvient de ceux qui se sont battus pour elle

« Par un beau jour d’été, sous un ciel bleu d’azur,

Le clairon a sonné pour la grande aventure.

Ils partirent faire la guerre au nom de la patrie,

Ils étaient jeunes et fiers et la fleur au fusil…

[…]

14-18, C’était la grande guerre

14-18, Ils ont vécu l’enfer,

14-18, C’était la grande guerre,

14-18, La folie meurtrière »

(Jacques-Hubert FROUGIER - "14-18 Folie meurtrière")

Il y a 101 ans, se terminait une tragique parenthèse qui laissa le monde à jamais meurtri.  De cette guerre qui devait être « la der des der » et qui transforma l’Europe de façon irréversible, il nous reste un devoir de mémoire désormais porté par les jeunes générations, celles dont les grands-parents racontent ce que leurs propres grands-parents leur ont confié. 

Les élèves de l’école primaire de Saint-Roch ont, aujourd’hui encore, relayé avec brio le message de leurs aïeux, avant que le traditionnel devoir de mémoire rendu aux soldats de la 1ère guerre mondiale ne s’ouvre sur un hommage aux militaires qui, de nos jours, continuent de mourir pour préserver la liberté et la démocratie : Alain BERTONCELLO et Cédric de PIERREPONT, tombés le 10 mai 2019 au Burkina Faso, Marc LAYCURAS, tombé le 2 avril 2019 au Mali, Erwan POTIER, mort le 21 mai 2019 des suites des blessures reçues au Liban, Ronan POINTEAU, mort au Mali le 2 novembre 2019.

                                                   

 

 

      

 

 

- Message de l’UFAC du 11 novembre 2019