Ce qui change... les élections

     ATTENTION !

La loi du 17 mai 2013 relative à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux, des conseillers communautaires et modifiant le calendrier électoral, bouscule de façon fondamentale les habitudes des électeurs des petites communes.

Pour les élections municipales qui auront lieu les 23 et 30 mars 2014, le mode de scrutin change dans les communes de 1000 à 3500 habitants.

1)  Le panachage n'est plus autorisé : les listes sont « bloquées » ; elles comprennent autant de noms de candidats que de sièges à pourvoir et vous ne pouvez plus ni rayer, ni ajouter de noms, au risque que votre bulletin soit nul.

Le nombre de candidats élus conseillers par liste dépendra du pourcentage de voix obtenues par chaque liste, mais avec une « prime majoritaire » qui assure à la liste arrivée en tête au tour de scrutin où l’élection est acquise une majorité absolue au conseil municipal.

La moitié des sièges est attribuée à la liste qui a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés. Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes (y compris la liste arrivée en tête) à la représentation proportionnelle. Les listes minoritaires sont donc également représentées au conseil municipal, pourvu qu’elles aient obtenu au moins 5 % de suffrages.

2) Pour la première fois, les conseillers municipaux et les conseillers communautaires seront élus en même temps et pour la même durée de mandat (6 ans). Les conseillers communautaires doivent obligatoirement être conseillers municipaux.

Les bulletins de vote comporteront donc deux listes :

- À gauche, la liste des candidats aux élections municipales ;

- À droite, la liste des candidats aux élections communautaires (conseillers municipaux appelés à  représenter la commune au conseil de la communauté de communes Gâtine et Choisilles).

Ces listes sont indissociables ; il n’est pas possible par exemple de voter pour la liste des conseillers municipaux mais de rayer la liste des conseillers communautaires en cas de désaccord sur cette seule désignation.

3) Les listes doivent en outre respecter le principe de parité (alternance systématique d’un homme et d’une femme).

4) Enfin, sous peine de se voir refuser la possibilité de voter, les électeurs devront désormais présenter à la fois leur carte d’électeur et un titre d’identité avec photo (minimun obligatoire)