Cérémonie du 11 novembre : "La guerre est finie, reste à gagner la paix"

Il y a cent ans, mon grand-père avait tout juste 23 ans. Incorporé dès le début de la guerre, il était passé directement de l'atmosphère feutrée du séminaire où il faisait ses études à l'horreur des tranchées. De ces quatre années de cauchemar, il ramena une médaille pour avoir sauvé un camarade tombé sous la mitraille, deux blessures graves, des poumons brûlés par les gaz et le souvenir opiniâtre de la peur, du froid ou de la chaleur étouffante, du manque d'hygiène, du manque d'eau. Comme les autres, il avait bu son urine pour lutter contre la soif, il avait disputé sa couche aux rats, il avait pataugé des jours durant dans la boue, il avait cru mourir cent fois sous les tirs d'artillerie, le sifflement des obus, la brûlure des lance-flammes... Lorsqu'il mourut, à l'âge de 58 ans, il avait toujours le regard teinté d'effroi de ceux qui ont connu l'enfer.

Commémoration du 11 novembre

L'Amicale des Anciens Combattants et la Municipalité

invite toute la population à participer à la commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918.

10 h 15 = Dépôt de gerbe devant le monument "Aux otages assassinés" (forêt de Poillé)

11 h 00 = Cérémonie commémorative de l'armistice 1918 au monument aux morts puis au cimetière

et dépôt de gerbe sur les sépultures de plusieurs Rochiens morts pour la France

Vin d'honneur à la salle des fêtes, offert par la municipalité

 

Pages